A la recherche d’un refuge dans le monde

Syrie

Le SIF, présent en Syrie depuis 2008, cible depuis le début de la crise en 2011 la population des déplacés internes à travers les projets mis en œuvre. Ces familles, contraintes à quitter leurs maisons du jour au lendemain, se retrouvent sans ressources et sans abris.

Les réfugiés, à la quête d'un refuge sûr

A cause de la guerre qui persiste, les syriens préfèrent quitter leur pays

C’est dans ce cadre que le SIF est intervenu en 2015 dans de nombreuses villes syriennes comme Idlib et dans la région de Damas Rural pour y mener des réhabilitations d’abris et de logements ainsi que d’écoles. À travers la remise en état des installations sanitaires et électriques, ces familles vulnérables retrouvent un minimum de dignité et de confort, primordial dans le contexte actuel.

En 2015, ce sont près de 30.000 élèves qui ont retrouvé le chemin de l’école et plus de 650 familles qui ont trouvé un abri décent.

 

Tchad / RCA

Au Sud du Tchad, le SIF, en partenariat avec l’Unicef, met en œuvre des projets Eau, assainissement et hygiène à l’attention des retournés de la République Centrafricaine : forer des puits et améliorer l’accès à l’eau et aux latrines dans le but de favoriser l’intégration des retournés dans les communautés qui les accueillent en améliorant leurs conditions de vie et en réduisant le taux de mortalité lié aux maladies hydriques.

Les réfugiés, à la quête d'un refuge sûr

Les retournés centrafricains au Tchad vivent dans des conditions catastrophiques

Ce sont plus de 35.000 personnes, dont 13.000 retournés, qui ont bénéficié de ce programme en 2015. Le SIF touche aussi cette population retournée à travers ses programmes de distribution de colis alimentaires de Ramadan et de l’Aïd Al Adha.

Cette année, le SIF a pu soulager la faim, la souffrance de près de 38.000 personnes grâce au soutien continu et à la contribution de ses donateurs.

 

Kenya / Somalie

En 2015, plus de 622.850 réfugiés ont été recensés par l’UNHCR au Kenya. Ces réfugiés – ayant pour la plupart quitté la Somalie dans le but de fuir les conflits et la famine – sont hébergés dans les deux camps principaux de Dadaab et Kakuma.

Les réfugiés, à la quête d'un refuge sûr

La guerre civile en Somalie contraint une grande partie de sa population à trouver refuge auprès de Kenya

Pour 2016, l’objectif du SIF sera d’améliorer la qualité de l’enseignement primaire prodigué dans ces camps, à travers, entre autres, la formation des enseignants et l’allégement des effectifs des classes surchargées.

La Somalie, quant à elle, compte un million de déplacés internes, soit 10% de la population totale. Via un partenariat avec dix coopératives de pêcheurs de Kismayo, au sud de la Somalie, le SIF a terminé sa distribution de kits de pêche et la construction de plus de 20 bateaux solides, légers, économiques et durables, dans une ville où les déplacés représentent près de 23% de la population.

 

Liban

Toujours en direction des plus vulnérables parmi les réfugiés et hôtes du Mont Liban, le SIF poursuit ses distributions d’aide financière sous forme de cartes d’achat afin que plus de 800 bénéficiaires puissent subvenir à leurs besoins à l’approche de l’hiver (fioul, mazout, vêtements, nourriture…). Dans la région de Sabra et au nord de la Bekaa, le SIF améliore les conditions de vie en réhabilitant le logement de plus de 800 réfugiés (palestiniens, syriens…).

Ces projets sont réalisés avec la collaboration de partenaires locaux et le soutien du Centre de Crise.

Majda Rguibi, Assistante Pôle Urgences

Et

Sylvain Lefort, Logisticien SIF Liban

,