Editorial

« … Ô Toi qui veux faire du bien, accours ! Ô toi qui veux faire du mal, cesse … » (extrait d’un Hadith rapporté par At-Tirmidhi)

 

Avec ces quelques mots, le Prophète (PBSL) résume ce que doit être le mois du Ramadan : un mois où le bien se répand et prend le dessus sur tout ce qui est mal. Ce neuvième mois de l’année hégirienne (1.437 cette année) est donc très particulier, c’est une occasion pour le jeûneur de rencontrer Le Miséricordieux, de se connaître soi-même, de connaître le moi unique et individuel, et enfin d’aller vers l’autre qu’il soit un proche ou pas, croyant ou non. «Le meilleur est celui qui est au service des autres », disait le Prophète (PBSL). Jeûner par conviction permet de combattre les mauvaises habitudes, et d’être conforme avec ses propres valeurs spirituelles. Nous discourons beaucoup sur nos valeurs, mais qu’en est-il dans la réalité ? Y sommes-nous conformes ? Le mois du Ramadan facilite ainsi l’introspection mais, en même temps, le détachement de soi et nous conduit à nous occuper des nécessiteux et des plus vulnérables. Le SIF est dans cette optique et nous ouvre les portes de la bienfaisance.

Le Ramadan est ainsi une chance pour la solidarité.

Ramadan Moubarak à tous.

 

Mahieddine Khelladi, Directeur Exécutif SIF